Le vert luisant avec les Hells Bikers

Par Bruno, novembre 6, 2011 20 h 30 min

Nous sommes partis pleins de confiance et d’entrain. Sentiments qui se sont atténués au fur et à mesure que les minutes passaient. Pour finir, c’est plutôt le soulagement qui prédominait à la fin de la randonnée.
Mais de quoi parlons-nous? De la 11ème édition du VERT LUISANT: randonnée VTT de nuit, et optionnellement sous la pluie, de 25km dans la forêt de Bouconne.
Cette édition a rassemblé plus de 400 participants.
Mais la caractéristique du Vert Luisant, c’est DEGUISEMENT OBLIGATOIRE: cavaliers et montures.
Notre équipe ASCA portait le nom de HELLS BIKERS, constituée de Alain, Djilou, Philou et Marc. Nous étions donc déguisés en diables: cornes sur les casques et les vélos, fourches, capes et bien sûr maquillage (sinon, c’est pas marrant).
L’organisation de l’épreuve fait d’abord un classement sur le nom de l’équipe, les déguisements et l’éclairage. Et là, Cocorico: pour notre première participation, nous nous classons 5ème sur 90 équipes!
Par contre, le deuxième classement se fait sur le temps pour boucler le parcours. Et là aussi, nous sommes 5ème… mais en partant de la fin…
Pour en revenir à l’éclairage, il avait deux fonctions: nous donner des points et accessoirement… nous éclairer. Première mission remplie.
Nous avons donc élaboré de magnifiques systèmes d’éclairage installés sur les casques ou sur les vélos, en utilisant des tuyaux de PVC, des ampoules halogènes, des interrupteurs, le tout branché sur des batteries 12V de perceuses sans fil.
MAGNIFIQUE! D’ailleurs, nous avons récupéré un max de points au départ.
Seul petit problème, les batteries ont du mal à tenir plus de 20mn quand elles sont branchées sur des ampoules halogènes de 20W…
Arghhh.
Alors, même avec une (voire deux) batterie de rechange, il faut s’appeler Superman pour boucler le parcours en moins d’une heure. La meilleure équipe ayant mis 1h58.
Déjà 25km, de jour (sec), dans la forêt de Bouconne, ca prend normalement plus d’une heure. Alors quand vous faites ça de nuit, sous la pluie, et sans entrainement (pour certains), ca peut aller jusqu’à 4h45 à galérer dans la gadoue, à rouler à 2 à l’heure parce qu’on y voit que dalle (à moins d’attendre un concurrent pour qu’il nous éclaire le temps de faire 100m!), à rebrousser chemin parce qu’on a loupé un embranchement…
Ah oui, j’oubliais: la particularité du Vert Luisant, c’est qu’on vous donne un Road Book au départ, avec une centaine de schémas simplifiés qui vous disent « 130m chemin à droite », ou « 660m sentier sur la gauche »…
C’est très cool. Il suffit d’avoir un compteur super bien étalonné et d’être super attentif à tous les sentiers qui partent dans toutes les directions! Là, on on a un peu pêché par optimisme…
Les Hells Bikers partirent donc super motivés à 19h41 précises de la salle des fêtes de Lasserre. Plein pot jusqu’au premier virage à 25m (facile!), et encore plein pot jusqu’au deuxième embranchement à 230m (re-facile). Là, on rentre dans la forêt. Et on ne fait plus plein pot. D’abord parce que ca monte, mais aussi parce qu’il faut sortir une frontale pour voir les indications du road book. Mais on rigole. Il ne pleut pas (du moins, pas encore), et on est frais. On dépasse des concurrents, des concurrents nous dépassent. Tout va bien.
15mn plus tard, certaines batteries donnent déjà des signes de faiblesse. Aïe.
On décide donc d’économiser en n’allumant qu’un vélo sur deux. A côté, on voit des concurrents, véritables sapins de Noël, qui éclairent la forêt comme un soir de 14 juillet.
Eux, ils utilisaient des LEDs de 2,2W, et pas des halogènes de 20W comme nous. Ben, on s’en souviendra pour l’année prochaine…
Ensuite, au fil des tours et des détours, on finit bien sûr par se perdre. On revient sur nos roues (ben oui, on fait pas de pas puisqu’on a des VTT), on écoute, on zieute les lumières des autres qui parfois illuminent la cimes des arbres. Et là, coup de bol, on tombe sur le 1er check point des organisateurs. On pensait être au schéma 25, et en fait on était déjà au 33. Bon. Jusqu’ici tout va bien. Enfin, ca pourrait être pire.
Le pire arrive. La pluie tombe, ainsi que la puissance de nos batteries.
On arrive quand même à atteindre le 2ème check point, et on goutte au réconfort du vin chaud. Ouah, y zont mis plus d’alcool blanc que de vin rouge là dedans.
Bon on prend notre temps pour recharger nos batteries. Je parle des biologiques, pas des électriques. Parce que celles-là, c’est pas le vin chaud qui les fera repartir.
A partir d’ici, reste 7km à parcourir. Il pleut toujours et on est toujours dans la quasi obscurité. Alors on met notre machisme de côté, et on suit, pendant 1km ou 2, un groupe de filles qui ont l’air de savoir où elles vont…
Mais on ne s’arrête pas pour batifoler. En fait, c’est elles qui ne s’arrêtent pas…
Au bout d’un moment, on se retrouve encore seuls. Mais on ne se perd pas trop. Pour ca, on s’arrête régulièrement, on fait le point, on boit un coup de whisky.
Alors, c’est sûr, la tortue de La Fontaine n’aurait pas eu à forcer son rythme pour nous suivre.
Mais qui va piano va sano. Et puis, le chrono, ca fait belle lurette qu’on n’essaie plus de l’exploser. En parlant d’exploser, c’est les crampes qui arrivent au km 21. Enfin pour deux membres sur quatre. Les deux autres ne goûtent pas à ce genre de désagrément.
Et puis, on repart vaille que vaille.
Une dernière grande descente dans la gadoue (390 concurrents étant déjà passé par là avant nous), parsemée d’une série de chutes. On atteind le bas de la côte en poussant les vélos.
Enfin, 4h45 après le départ, voici l’arrivée. Là, on se précipite sur la table de pointage pour faire valider notre temps (bon, l’honneur est sauf: on n’est pas derniers), et on avale un grand bol de soupe à l’oignon.
Derrière nous, arrive l’équipe des « Ne Nous Attendez Pas ». Ca ne s’invente pas… :)
Puis, lavage des vélos à grandes eaux. On se change pour ne pas pourrir la voiture de Philou, et cap sur Bonrepos.
Oh, qu’elle est bonne la douche à 2h du mat’ !
En bref, c’était l’éclat’.
Dans tous les sens du terme. Super ambiance, super organisation.
Juste quelques petits trucs à corriger pour l’année prochaine! .
Signé: les Hells Bikers.
Toutes les photos sont ici:

n commentaire à “Le vert luisant avec les Hells Bikers”

  1. Gilou dit :

    Bravo les gars pour cette première qui ne semble pas vous avoir démotivé pour les prochaines !!!
    Pour les halo 20w, je confirme avec une baterrie 12v normale , j’ai 5 heures d’autonomie donc largement ce qu’il faut et ceci depuis 4 ans ! par contre vos accus de perceuse sont surement HS . une batterie neuve ( 14 euros..) si non effectivement passage aux leds Gilles

Laisser un commentaire

Panorama Theme by Themocracy